Travail et Capital

La fonction première d’une entreprise commerciale est de produire de la richesse au profit de ceux qui s’y investissent.

A ce titre les apporteurs de capital financier d’une part, et les salariés et dirigeants, d’autre part peuvent être considérés comme co-investisseurs.

Travail et Capital sont les deux ressources fondamentales de tout projet entrepreneurial, l’objet de la méthode WorK is K est de mettre à la disposition de l’entreprise, les outils qui lui permettront d’optimiser l’emploi de la richesse créée par une meilleure allocation entre rémunération du Travail et rémunération du Capital.

Le partage de la valeur n’est pas une fin en soi, c’est le moyen d’aligner les intérêts des apporteurs de travail et de capital.

L’alignement des intérêts des apporteurs de travail et de capital est une conditions de minimisation des coûts de structure, d’efficacité de la gouvernance et de fédération des énergies autour du projet d’entreprise. Il assure que les parties prenantes, tout en maximisant leur propre retour sur investissement, vont participer activement au développement de l’entreprise.

 

Esteban Conseils apporte des solutions dans l’optimisation de l’emploi de la richesse créée au regard d’objectifs fondamentaux simples :

  • fédérer et motiver les parties prenantes autour des mêmes objectifs de performance ;
  • réduire les coûts de structure et risques organisationnels supportés par l’entreprise ; et
  • concilier les intérêts à long terme des co-investisseurs.

L’optimisation du partage de la valeur se fait selon des critères entrepreneuriaux tels que la cohésion de l’entreprise, la loyauté des parties prenantes, le partage du risque d’entreprise, et la stabilité de l’investissement.

On satisfait aux exigences de ces critères par l’alignement des intérêts des parties sur des horizons tant de court que de long terme, alignement que l’on obtient par une règle de partage de la valeur conférant aux parties prenantes des rôles de co-investisseurs dans l’entreprise commune.

Ainsi,il est de l’intérêt bien compté tant des apporteurs de travail, que des apporteurs de capital, de procéder à un partage de la valeur créée à due proportion des investissements ou efforts consentis par chacun.