Participation et épargne retraite – Attention à la confusion des genres

Le Monde publie une tribune de Francis Kessler qui met en garde sur l’amalgame possible entre participation et épargne retraite. En devenant quasi-obligatoire, la souscription au PERCO devient une quasi-cotisation dont les produits viendront compléter les caisses de retraites potentiellement défaillantes.

Aujourd’hui, la discipline financière devrait nous rappeler que la participation est un rémunération du travail, c’est une sorte de dividende du travail comme l’évoque le texte de loi la définissant. Son affectation à l’épargne salariale ou à l’épargne retraite n’a plus vraiment de raison économique, aujourd’hui ce n’est plus guère qu’une tradition. Ainsi, tout comme l’auteur, nous attirons l’attention des entreprises et des salariés sur la nécessité d’analyser et comprendre les choix de rémunération et d’épargne qui leurs sont offerts.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *